Chiang Rai et le White Temple

Ce matin nous laissons les enfants dormir comme ils veulent, environ 15 heures. Malgré la musique de la fête du nouvel an qui a régné dans la ville jusqu’à minuit nous avons trouvé le sommeil. Après un petit déj’ à l’anglaise et une douche nous voici partis direction l’office de tourisme. Nous repassons devant la clock tower, qui à partir de 18h est animée pendant 15 minutes et illuminée. Quelques photos aussi d’ambiance.

Nous y récupérons une carte bien détaillée avec même les tarifs des bus, ce qui n’est pas un mal dans ce pays ou tout ce négocie ! Ensuite nous nous dirigeons vers le temple Wat Phra Kaew qui est noyé dans un écrin de verdure bien frais. Nous y rencontrons un suisse qui habite le pays depuis 30 ans et qui est le seul farang ( « étranger ») a avoir fait la marche de Chiang Rai à Bangkok, en l’honneur du roi mort, soit 800 kms en 23 jours. Il a aussi fait une retraite de moine bouddhiste pendant 4 ans, et parle donc le Thaï !

Nous décidons ensuite d’aller visiter le White Temple, ce temple visible de la Highway mais que nous n’avions pu voir il y a 2 ans. Nous négocions le songthaew et nous voici arrivé après 10 kms.

L’entrée de ce temple est payante depuis l’année dernière, environ 50 baths, qui sert à poursuivre les travaux de ce magnifique édifice. La foule est au RDV car c’est l’attraction de la région et un des plus étonnants temples de Thaïlande. Sa construction a été imaginé et a débuté en 1997 par l’artiste Ajarn Chalermchai Kositpipat. Nous sommes plongés dans une atmosphère entre tradition et science-fiction. Voyez plutôt les photos !

La visite à vraiment plu à tous et les enfants décident de faire un second tour juste avant la fermeture (17 heures!). Nous arrivons à reprendre un songthaew sans trop de problème, que nous partageons avec deux femmes Bulgares.

imgp0541-copier

La journée se finira par une bonne douche suivi d’un repas au beer garden qui est le deuxième nom de la place où l’on mange au night market qui est beaucoup plus animé que la soirée précédente. Au menu : brochettes, patate douce et maïs au barbecue et bière locale.

 

%d blogueurs aiment cette page :