Nouveau départ vers la Thaïlande.

Ce matin, tout le monde s’est levé sans difficulté, il est 2h15. Départ pour Roissy Charles-De-Gaulle. Notre vol est prévu à 9h55 mais l’enregistrement est à 6h55.

Nous arrivons vers 5h30 à notre parking de l’hôtel Mariott où nous laissons notre voiture. 1er transfert vers l’aéroport. L’enregistrement se fait normalement et direction la salle d’embarquement. Le vol est prévu avec une heure de retard ce qui ne nous arrange pas trop car notre durée d’attente à Dubaï entre nos 2 vols est de 3 heures.

Nous n’aurons que peu de retard à Dubaï, et comme nos bagages suivent, nous attrapons facilement notre deuxième vol . La vue sur Dubaï de nuit est splendide. Voici aussi une vue de l’atterrissage avec la caméra sur la queue de l’avion.

imgp0310-copierimgp0312-copier

Celui-ci commence à se sentir sur le comportement de tous car peu de sommeil, 3 ou 4 films en boucle ne nous aident pas à trouver sommeil. Des turbulences tout le long depuis l’Inde et le Golfe du Bengale n’attenueront pas l’ensemble. Il est 7h30 lundi matin à notre arrivée à Bangkok et nous attendons notre dernier vol, prévu à 11h20 pour le nord Thaïlande.

Les enfants s’endorment simultanément en montant à bord de l’avion. Heureusement car une piste pourri au décollage, un vieux coucou et des turbulences tout le long n’arrange pas l’état de nos estomacs qui confond petit déj’, déjeuner ou dîner. Mais la vue est plutôt très belle.

 

On pose enfin nos pieds à Chiang Rai à 14h, les yeux gonflés et réclamant sommeil après près de 36 heures après notre levée.

Un taxi nous emmène à notre Guesthouse, nous la connaissons puisqu’il y a deux ans nous l’avions déjà choisi pour sa proximité du centre-ville et sa petite rue tranquille. Une petite sieste et direction le night market pour le repas du soir, il est 17h30 ! Et oui aujourd’hui on mange comme les poules !! D’ailleurs la place est quasi-vide et les gargotes sont à peine ouvertes. Mais il faut que l’on réussisse à se lever pas trop tard demain pour pouvoir se décaler. Il y a 6 heures de décalage. Les enfants s’endorment à table et nous presque aussi…

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :